LA TRANSFORMATION

secrets d'atelier N° 2



Pourquoi transformer un collage ?


Il m'arrive de réexaminer un ancien tableau - un de ceux qui n'ont pas trouvé encore leur destinataire.
Je le regarde avec mon œil lucide** et chargé d'expérience acquise depuis.
Parfois je l'aime toujours autant, mieux même qu'au premier jour - parce qu'un lien se tisse au fil du temps -
j'aime toujours sa narration, son équilibre et sa complétude.
Mais parfois, il m'arrive de le trouver bancal ou fade ou superficiel ou tout ça à la fois.

Il y a aussi dans cette démarche une pensée qui serait :

voyons ce qui cloche, profitons-en tant que tu es toujours là !

** posé sur mon travail, mon œil roule souvent en pleines montagnes russes, aussi quand je le tiens bien lucide j'en profite !

Exemple de cet acte de transformation avec le tableau Time que je viens juste de recréer et de mettre en ligne.

 

L'ŒUVRE À L'ORIGINE

Ce tableau dans sa première version existait depuis début 2016, avant même que je ne sois sûre de faire du collage mon métier.
C'était en quelque sorte une expérimentation :

voyons ce que ça donnerait si j'assemblais directement sur une de mes photos.

Tout va bien je suis contente, le collage est réussi !
Tant et si bien qu'ensuite il devient même mon logo et qu'il apparaît sur mes premières cartes de visite.

ancienne carte de visite de Glue Note pour argument art de transformation

ma carte de visite en tant que pro pour mon premier site web

 

L'ŒUVRE TRANSFORMÉE

Six ans après et au cours de ces derniers jours j'ai entrepris de transformer ce collage.
Avec mon regard de 2022 je le découvrais juste beau, esthétique, manquant de sens et de force.
Je vous présente les deux versions, ou plutôt les deux vies successives de cette œuvre :

 



Cette deuxième vie, cet après est désormais définitif, pour toujours et à jamais !
Maintenant je trouve que le nouveau tableau a force et sens. Peut-être est-ce uniquement parce qu'il correspond mieux au présent de ma vie ?
Peut-être ne serez-vous pas d'accord avec moi ?

Mais même au niveau de la narration je préfère qu'il raconte le temps,
le regard intérieur que nous portons sur nous-mêmes malgré le temps qui passe,
plutôt que la jalousie ou l'envie.

Vous remarquerez aussi que je l'ai signé cette fois, comme il se doit au recto smile 2

 

Comment transformer un collage ?


C'était plutôt simple dans le cas de ce tableau. il m'a d'abord fallu définir ce que je voulais raconter - ici c'était une importante partie du travail.
Ensuite trouver les éléments qui concordaient. Importantes aussi sont ses couleurs pour qu'elles fassent unité avec celles qui préexistaient.
J'aime particulièrement la présence de cette glaneuse de Gauguin, ainsi que ses bas rouges fournis par Matisse.

Pour d'autres œuvres la transformation s'est révélée plus problématique et périlleuse.
Parfois c'est tout simplement impossible, alors soit je décolle tout à la "sauvage" en grattant, arrachant, etc,
soit j'abandonne, je le donne à qui le veut ou bien c'est la poubelle et ça je n'aime pas trop, je suis une obsessionnelle du gaspillage.

 

AUTRES RÉNOVATIONS LISTÉES ICI AU FIL DU TEMPS

Le tableau le fil a gagné lui aussi une toute nouvelle profondeur.

 


photo intro article © Henri Cartier Bresson